De retour a Montreal!

le blog d'un continent à l'autre

12 avril 2009

Liban, l entre-deux

message publié à

Liban, l entre-deux. Entre deux voisins dechires, la Syrie et l Israel. Entre la modernite et la tradition religieuse. Entre le desir de rebatir et celui de fuir (on compte un plus grand nombre de Libanais a l etranger qu au sein meme du pays). Entre la securite et la fragilite. Entre la mer Mediterranee et les montagnes Jebel... Une visite au Liban ne vous laissera toutefois pas entre deux, vous y sortirez comble par ses splendeurs.

La superficie du Liban est si petite qu en 24h on peut parcourir le pays en entier. Et Beirut est l endroit ideal pour se baser et effectuer des "day trip" aux quatre coins du pays. Ainsi, tous les soirs, on pouvait profiter de la vie dynamique et urbaine de la capitale. Bien que 60 % de la population soit Musulmane, Beirut est extremement liberale et ouverte d esprit.

Des le premier soir, nous avons goute a la vie nocturne en se rendant au quatier Gemmayzeh. Cette rue bondee de bars, de clubs et de restos tendances est definitivement la place des "cool kids". Nous etions toutefois loin de fondre dans ce decor branche avec nos vetements troues et desuets d une annee complete de surexposition. Neanmoins, en marchant vers ce quartier, nous avons croise l immense Mosque Mohammed Al Amin. C etait le coup d envoi de notre aventure au Moyen Orient. Plus grand que nature, cette nouvelle mosque est definitivement marque de figure de Beirut.Le lendemain, nous sommes descendus au sud du pays pres de l Israel et des territoires Palestiniens. En route, nous avons arrete a la charmante ville de Sidon. C est ici que nous sommes tombes amoureux de l architecture arabe et de l atmosphere qui se degage de ces vieux murs de pierre. Le souk (marche) de Sidon est juste trop mignon. On s est balades dans les mille couloirs crochus de cette vieille ville en observant les marchands travailler du fond de leur caverne respective. Ce decor enchanteur etait accompagne d un accueil chaleureux des habitants et de l odeur irresistible du pain frais et des epices. La ville se reveillait au meme rythme que le soleil matinal, activant doucement l action mercantile du vieux souk. Juste avant l eclosion de cette fourmilliere fascinante, nous avons pris un bus pour descendre encore plus au sud a Tyre.
Peu de gens visite Tyre puisqu etant a la frontiere de l Israel, on specule encore beaucoup de peur a son sujet, et sa visite ne rassure pas pour autant. La ville est peuplee de tanks actifs, de cachettes militaires et de soldats armes jusqu aux dents. En fait, 13 000 troupes militaires sont basees au travers de la ville afin de proteger les milliers de Palestiniens exiles. La presence des casques bleus est d autant plus utile puisqu en plus de proteger le droit des refugies, elle calme la tension entre Israel et le groupe extremiste Hezbollah (signifiant, Parti de Dieu) qui a fait de Tyre sa base strategique. Les casques bleus sont omnipresents a un point tel qu on a pas pu visiter un site historique puisqu ils y tenaient une celebration. Nous avons toutefois pu visiter le site archeologique Al Mina.

Avec comme arriere scene la mer Mediterranee, les ruines de Tyre sont spectaculaires. Les colonnes romaines tiennent encore fierement, la salle de spectacle persiste a travers les annees et l ancien bain public est maintenant baigne de gazon et de petites fleurs jaunes. Nous pouvions laisser notre imaginaire reconstruire l ampleur de cette cite desertee. Nous avons ensuite relaxe a la Baie des Pecheurs en y degustant de bons poissons de la Mediterranee.
En revenant vers Beirut, nous n avons pu resister a la tentation d arreter de nouveau a Sidon. Ce petit bijou ancien ou les gens, trop plein de gentillesse, vous offrent des sucreries et des sourires, est tout simplement irresistible. Sur le bord de la mer, nous avons egalement flane dans les ruines du Chateau de mer, un reel fantasme pour les petits garcons qui revent d etre chevalier.
Et en fin de journee, nous avons passe par le musee du savon, erige dans une ancienne manufacture. Nous avons eu une explication detaillee sur l art de sa fabrication. Il s agit d un exercice populaire dans cette region du pays. De retour au bercail, nous avons marche au travers du quartier universitaire Hamra y denichant un sympathique petit restaurant de Kebab et d hummus frais.

Le lendemain, nous avons quitte la cote Mediterranee pour traverser les magnifiques montagnes centrales jusqu a Baalbek. Apres la conquete d Alexandre Le Grand, on a surnomme Baalbek "the Sun City of Ancient World", probablement parce qu il s agit du plus important site romain du Liban et peut etre meme du Moyen Orient.

On raconte que plus de 100 000 esclaves ont contribue a batir l immensite de ce temps et ce, pendant plus d un siecle. La construction d un empire aussi extravagant avait deux objectifs. D abord les Romains voulaient integrer les peuples du Moyen Orient en adulant leur Dieu et ensuite, on devait les impressionner du mieux qu on pouvait par la grandeur et la beaute des structures afin de consolider la force et le pouvoir de la civilisation romaine. C est en effet un site historique tres impressionnant. On peine a imaginer l ampleur du produit final si tout etait restaure. Les details et les sculptures, tous faconnes a la main... c est de la pure folie.

Nous sommes revenus a Beirut avant la tombee de la nuit pour contempler cette fin de journee devant les Pigeons Rocks. Au Quebec, on parcours des kilometres pour admirer un rocher perce et au Liban, il est tout bonnement pousse sur la cote de la ville. Peu importe l heure de la journee, il est agreable de se promener sur la corniche de la mer. Les locaux y font leur jogging au matin, y fume le nargileh (shisha) en apres midi et y flane paisiblement en soiree. Chaque episode de la journee est aussi dynamique et plaisante.

En route vers Byblos, une visite aux grottes Jeita est essentielle. C est le site le plus populaire au Liban. Les deux grottes qui resument l experience sont presentement dans la course pour le titre de "Merveille du Monde Naturelle". Et effectivement, leur composition naturelle est a couper le souffle. Leur grandeur est surnaturelle et les formes des stalagmites et des stalactites qui se sont sculptees au fil des annees sont magiques. La premiere grotte se visite a travers un sentier pedestre et la deuxieme s explore en bateau. Les cameras sont malheureusement interdites a l interieur, mais nos yeux ont photographies le moment avec contemplation et admiration.

Nous avons poursuit notre excursion quotidienne jusqu a Byblos, une mignonne petite ville portuaire. Avant d aller errer entre les murs de la vieille ville et prendre une biere sur une terrasse plongeant sur la mer, nous avons visite les anciennes ruines de Byblos. Le monument le plus dominant du site archeologique est sans aucun doute le chateau de Croise construit au XIIe siecle. Son belvedere offre une vue panoramique de l etendue des ramparts de la ville. Ce perimetre comprend des temples, des obelisques, des ruines de theatre romain et des tombes royales, mais la splendeur du site reside definitivement dans la beaute des fleurs jaunes, mauves, blanches et rouges qui colorent le decor. Nous nous y sommes promenes tranquillement en ecoutant la melodie printaniere du chant des oiseaux.Notre dernier soir a Beirut, nous sommes alles manger a la Place des Etoiles qui gazouille de terrasses branchees. Tout en observant passivement l activation de la vie nocture de la ville, nous avons encore une fois apprecie l excellente bouffe libanaise. Chaque repas se compose de mezzes (trempettes\puree) diverses et de grillades exquises (Kebab). Une degusation lente et gouteuse comme on les aime !

Nous avons finalement emporte nos sacs a dos pour monter au nord du Liban puisqu apres la visite de Tripoli, nous continuions notre course en Syrie. Tripoli n a rien de particulier quant a son architecture, la vivacite de son souk ou l ampleur de sa citadelle, elle est surtout reconnue comme etant la capitale des sucreries. Et nous confirmons la rumeur. Meme si ces milliers de differents Baklava ont tous leur saveur speciale, ils ont egalement deux caracteristiques en commun : ils sont terriblement sucres et incroyablement delectables.
De Tripoli, nous sommes alles dans les montagnes nordique. Devinez quelle activite nous avons fait ? ... Du ski ! Eh oui, a defaut d avoir pu profiter des plaisirs d hiver quebecois, nous avons apprecie un bel apres midi de ski printanier aux Cedars (les Cedres). Nous avons mis de cote le confort de la planche a neige et avons sorti nos vieilles aptitudes de skieur. Nous avons bien ri, surtout quand nous avons pris le remonte-pente "manuel"... celui qu on place derriere nos cuisses et qu on tente de rester en ligne avec les traces mal formees de la piste. Mais c est comme conduire un velo, on n en perd pas l habitude.le soleil etait chaud, la neige pure et l air frais. La journee etait parfaite. Du haut des pentes, nous avions une vue magnifique de la chaine de montagne Jebel; couverte de neige blanche a son sommet et parsemee de cedres verts a ses pieds. Les bottines dans la neige et les yeux dans la mer. C etait feerique, on pouvait descendre les pistes de ski tout en admirant la mer Mediterranee qui se perdait dans l horizon. Et bien sur, pour assurer la perennite de la tradition de l apres ski, nous avons deguste une bonne Almaza (biere locale) au pied des pentes.
La journee etait tellement belle que nous sommes retournes a Bcharre le lendemain. Bcharre est le petit village jonche dans les montagnes a l entree de la station de ski. Cette fois, nous n avons pas monte vers le haut, mais nous sommes descendus dans la crevasse fleurie de son paysage.

Nous etions dimanche le 12 avril. Afin de plonger dans nos racines catholiques, nous avons profite du theme de Paques pour quitter la ville Musulmane et joindre le village Chretien. La journee etait tres concept, meme s il manquait les "grand-peres" trempes dans le sirop d erable et les cocos de Paques, nous avons trekker toute l apres midi dans cette nature paisible du dimanche. Rendus a la riviere, nous avons curieusement croise le "chemin de la croix de Jesus". Quel adon. Nous avons suivi ce passage mysterieux qui nous a mene a un spectaculaire monastere sculpte dans la roche de la falaise. Joyeuse Paques !Nous sommes revenus a Tripoli et avons quitte le Liban. La situation politique est encore sensible tant a l interne qu a l externe par la presence du Hezbollah qui prone la destruction de l Etat Hebreux et le nouveau gouvernement Israelien de droite ne fera pas de cadeau a la Palestine et aux Etats Arabes voisins. Malgre tout, le Liban est un merveilleux pays pour plusieurs raisons : la cuisine est excellente, la cote Mediterranee est splendide, les souks sont remplis d odeur et de bonheur, les Libanais sont accueillants, les vieilles villes sont charmantes, les ruines sont riches d histoire, la deuxieme langue officielle est le francais et la nature des montagnes est fraiche et inspirante.

5 commentaires:

Blogger Marie-Ève a dit...

C'est magnifique!

Je suis tellement déçue pour l'Iran...

21 avril 2009 15:41  
Blogger france a dit...

Que c'est beau. Vos photos sont extraordinaires!!!
Te lire est un pur délice.
Grosse bise

22 avril 2009 18:45  
Blogger Shereen a dit...

Je suis émue par votre témoignage surle Liban, mon pays natal, mon pays de coeur...
j'ai une rectification à faire: Sidon n'est pas une ville arabe. Elle est arabisée oui, mais elle représente les vestiges phéniciens au Liban et au Moyen-Orient par excellence.
sans aller loin, Wikipédia nous le dit:
Sidon ou Saïda aujourd'hui est une ville de Phénicie sur la Méditerranée, elle fut bâtie en partie sur une île. Elle est aussi appelée Sagette ou Sayette durant les Croisades (Nom donné par les Francs) et Sidon dans la Bible.

Bonne continuation dans votre voyage
Shereen

24 avril 2009 07:27  
Blogger Shereen a dit...

Merci pour les belles photos, pour le beau récit, surtout merci de nous faire rêver...

24 avril 2009 08:38  
Blogger KING STORES a dit...

wawwwwwwwww vs éte trop classe ..............j'adore

17 mars 2011 11:39  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil